Introduction

Perceptory est un outil simple, efficace, testé et gratuit de modélisation visuelle de bases de données spatiale (BDS) et de base de données spatio-temporelles. Il a été développé à partir d’un formalisme orienté-object standard (UML) qui a été enrichit pour supporter les références spatiales et temporelles et prendre en compte les normes ISO-TC211. Il intègre complètement le langage PictograF (anciennement appelé PVL) afin de gérer les caractéristiques spatiales et temporelles des classes d’objets, attributs et relations. Perceptory est développé sous forme de garabrit supporté par le logiciel Microsoft Visio. Ce gabarit et les fichiers l’accompagnant peuvent être téléchargés sur ce site.

De façon pratique, cet outil permet:

  • de créer des modèles conceptuels de classes d’objets spatiales et spatio-temporelles à l’aide d’une interface à l’usager simple et flexible;
  • de documenter les modèles à l’aide d’un dictionnaire de classes d’objets et de projets;
  • de générer automatiquement différents rapports sur le contenu du dictionnaire dont un compatible avec la norme ISO/TC211(N604: Information géographique: Partie 10: Méthodologie de catalogage des entités (version 1998-11-09));
  • de générer le squelette du code de programmation pour Oracle avec le module spatial;
  • de personnaliser facilement l’aspect visuel des modèles en tirant profit des capacités graphiques de Visio;
  • de personnaliser facilement la forme et le contenu des rapports produits;
  • d’ajouter de nouvelles capacités à Perceptory grâce à VB.

Perceptory a été développé pour faciliter le travail de l’analyste et non pas lui ajouter des manipulations complexes et des étapes supplémentaires à son travail. Suivant cette base son nom en reflète la philosophie. Perceptory est composé des concepts: Perception ou percevoir qui veut dire « l’acte par lequel l’esprit perçoit les objets par les sens » et du suffixe ory récupéré du concept de repository, c’est-à-dire dictionnaire ou dépôt. Perceptory est donc le dépôt des perceptions de l’usager que celles-ci soient exprimées par l’analyste de façon formelle à l’aide d’un schéma et d’un dictionnaire , ou qu’elles soient exprimées de façon informelle par des commentaires oraux, des dessins, des images, des vidéos ou même des liens vers des sites web. Aussi, des composantes multimédia enrichissent l’outil de façon à aider l’analyste à modéliser le formel et l’informel d’une façon plus riche pour les sens.

Pourquoi avoir développé Perceptory et en avoir fait un gratuiciel (freeware) ?

L’objectif poursuivi par notre équipe est de favoriser la pénétration dans le monde des SIG des concepts fondamentaux de modélisation conceptuelle de base de données spatiales. En effet, malgré que les SIG permettent de gérer les données décrivant les phénomènes du territoire (en plus de lier ces données à des cartes numériques et d’en faciliter l’analyse spatiale), il est encore très fréquent en 1999 de rencontrer des développeurs d’applications SIG qui n’ont aucune connaissance sur la façon d’aborder et de décrire formellement les besoins des utilisateurs dans un langage standard comme UML. Une telle étape, qui est indépendante des technologies utilisées lors de l’implantation, est absolument nécessaire pour les projets de moyenne et grande envergure. Elle fait d’ailleurs partie de tout projet informatique bien conduit et est enseignée dans tous les programmes universitaires d’informatique et de Management Information Systems (MIS). Il est d’ailleurs reconnu qu’une telle étape apporte rigueur et qualité au processus de développement d’un système. Depuis le début, Perceptory a été conçu pour travailler au niveaux conceptuel,c’est-à-dire indépendamment des SIG et des SGBD utitilisées, aussi bien que pour décrire d’une maniète plus complète et naturelle les besoins des usagers selon une approche orientée-objet.

Ayant travaillé avec de telles méthodes (et les ayant adaptées à la référence spatiale) depuis plus de 10 années, et étant reconnus parmi les chefs de file dans ce volet du point de vue de la recherche scientifique, il nous semblait important et pertinent d’apporter notre contribution à l’enseignement de telles méthodes formelles pour la conception de bases de données spatiales. Le présent site web ainsi que l’outil didactique Perceptory représentent cette contribution. Nous la dédions principalement aux étudiants en fin de premier cycle universitaire ainsi qu’à ceux de niveau gradué (ex. MSc, DEA, PhD) et à leurs enseignants. Ainsi, nous avons rassemblé sur le présent site quatre éléments pour atteindre nos objectifs académiques:

  • un outil logiciel développé selon la formule de « freeware », téléchargeable depuis le présent site et fonctionnant dans l’environnement de dessin-bureautique Visio (dont le prix est équivalent à 2 manuels académiques; soit 15 fois moins que le prix d’un AGL commercial) . Notre gratuiciel s’appelle Perceptory et est un atelier de génie logiciel permettant de modéliser visuellement les bases de données spatiales et spatio-temporelles en se basant sur le formalisme orienté-objet UML ainsi que sur les extensions que nous lui avons apportées (appelées PVL). Il utilise également les normes internationales ISO TC-211 pour les données spatiales, ce qui en augmente l’apport académique.
  • les concepts théoriques (avec exemples) concernant les extensions spatiales et spatio-temporelles apportées par nos PVL;
  • une Foire aux Questions (FAQ);
  • Le présent site web fut donc développé en complémentarité aux volumes académiques existants sur les méthodes de modélisation de bases de données et sur le formalisme UML de base. Nous avons simplement voulu y apporter les compléments spatial et spatio-temporel afin de pallier ‘absence de volume didactique sur le sujet. Nous avons également voulu offrir un outil adapté aux besoins SIG que tout enseignant peut installer dans son laboratoire à un coût ridicule ou encore que tout étudiant peut installer sur son propre ordinateur. Un tel outil était nécessaire car il s’agit en fait d’une matière pour laquelle un simple apprentissage théorique demeure insuffisant.